26 juillet 2010

Les fourmis - Bernard Werber

La trilogie "Les Fourmis" :

Note 10/10 pour toute la trilogie!!!
Bernard Werber né le 18 septembre 1961 à Toulouse est un écrivain français de science-fiction
.

werb1- Prix des lecteurs de "Sciences et Avenir".
- Ce livre est son grand succès : il s’est vendu à plus de 2 millions d’exemplaires et a été traduit dans plus de trente langues.

- Paru le 14 mars 1991

Premier volet de cette trilogie que je vais m'empresser de continuer.
J'ai tout simplement adoré et c'est vraiment peu dire.

L'histoire est très bien menée, d'une part la vie des fourmis, surtout la vie individuelle de plusieurs d'entre elles et la vie de la fourmilière et de la fédération des fourmilières. Puis d'autre part le vie des hommes. Surtout la vie d'un homme, visionnaire ou totalement réaliste...

On se sent tout petit et à la fois très grand dans le monde des fourmis. Werber a réussi à nous emporter dès la première ligne. De plus les descriptions sont un puis de connaissance,s on voit que Werber à travailler le sujet et qu'il nous livre un roman scientifique, j'en connais plus sur les fourmis depuis ce livre (c'est à dire 3 jours) que depuis mes 40 années passées que cette terre.

Le fait que les fourmis puissent "parler" et même avoir une conscience ne m'a absolument pas gêné, bien au contraire, je trouve que le rapprochement ce fait plus vite et qu'on est et on vie la vie de ces tous petits êtres.

J'ai beaucoup aimé, aussi, le suspens, savoir ce qu'il y avait dans cette cave et pourquoi le gens ne revenaient-il pas... qui à tuer le chien??? pourquoi....

J'ai hâte d'ouvrir le suite, ce que je vais faire de ce pas... Rendez-vous dans peu de temps pour le volet n°2 "Le jour des fourmis".

Résumé : Le temps que vous lisiez ces lignes, sept cents millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cents millions d'individus dans une communauté estimée à un milliard de milliards, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires... Ses armes aussi. Terriblement destructrices.
Lorsqu' il entre dans la cave de la maison léguée par un vieil oncle entomologiste, Jonathan Wells est loin de se douter qu'il va à leur rencontre. A sa suite, nous allons découvrir le monde fabuleusement riche, monstrueux et fascinant de ces 'infra-terrestres', au fil d'un thriller unique en son genre, où le suspens et l'horreur reposent à chaque page sur les données scientifiques les plus rigoureuses. Voici pour la première fois un roman dont les héros sont des... fourmis !   

werb2Paru le 15 mars 1992
2ème livre de Bernard Werber

Quand on commence, on ne peut plus d'arrêter... Je pensais lire le premier tome puis passer à autre chose et y revenir et bien NON!!! ça ne se passe pas comme ça quand on commence la trilogie des Fourmis... je viens de finir le tome et je vais me jeter à corps perdu dans le dernier volume. IL faut que je sache TOUT...

Si non dans ce deuxième tome, le sujet et plus particulièrement une fourmi le 103e. C'est la conquête pour l'extermination des "doigts". La résolution des disparus de la cave et on voit même votre petite 103 regarder la télé... si si, vous lisez bien... mais je ne vais en lire plus. C'est une fabuleuse aventure 498 pages à lire en un instant qui tient en éveille longtemps, très longtemps...
Il tient en éveille et nous fait, fatalement réfléchir sur nous les humains, sur notre passé et sur notre future... chaque lecteur ne ressortira pas interpellé quelque part à la suite de cette lecture...

Un petit extrait : "... Votre passé vous empêche de voir votre présent. Vos réussites d'antan vous empêchent de réussir maintenant. Vos gloires anciennes sont vos pires adversaires..." Page 490 - A méditer!!! Et dire c'est une fourmi parle et qui nous fait la morale... mais le pire c'est qu'elle voit tellement juste...

Résumé : Sommes-nous des dieux ? Sommes-nous des monstres ? Pour le savoir, une fourmi va partir à la découverte de notre monde et connaître mille aventures dans notre civilisation de géants. Parallèlement, un groupe de scientifiques humains va, au fil d'un thriller hallucinant, comprendre la richesse et la magie de la civilisation des fourmis, si proche et pourtant si peu connue. Entre suspense et poésie, un ouvrage qui livre toutes sortes d'informations étonnantes et pourtant vraies.   

werb3Paru le 13 avril 1998
5ème livre de Werber
Entre "Le jour des Fourmis" et "La révolution des Fourmis" il y a eu "Le livre secret des Fourmis" et "Les tanatonautes"

3ème et dernier volet des "Fourmis". La révolution commence, se sont les étudiants qui vont la faire...
Comment l'homme peut-il prendre exemple sur le monde des Fourmis... mais surtout comment ce peuple minuscule peut-il prendre exemple sur nous... au point de nous copier et aller jusqu'à fabriquer des machines... 

Werber retombe-t-il toujours sur ses pattes, si je puis dire... La fin est très bien faite. Il faut lire la trilogie en une seule fois, c'est mieux et puis j'ai vraiment eu envie d'aller jusqu'au bout.

Ce que je pourrais dire de ce dernier volet, c'est que l'enquête policière de début est très bien et qu'après il y a un long moment, je ne dirais pas de vide, puisqu'il n'y en a pas une seconde, mais j'ai attendu à plus d'action et c'est revenu. Voilà c'est tout. Je ne critiquerais pas, il n'y a aucune critique négative à faire, tout est partait tout est dit sur ce monde des Fourmis. Une dernière chose, j'ai acheté "le livre secret des Fourmis" et il faut que je trouve "L'encyclopédie du savoir relatif et absolu" car il faut le lire après cette trilogie!!!
A lire Absolument!!!!

Résumé : Que peuvent nous envier les fourmis ? L'humour, l'amour, l'art. Que peuvent leur envier les hommes ? L'harmonie avec la nature, l'absence de peur, la communication absolue. Après des millénaires d'ignorance, les deux civilisations les plus évoluées de la planète vont-elles enfin pouvoir se rencontrer et se comprendre ?
Sans se connaître, Julie Pinson, une étudiante rebelle, et 103e, une fourmi exploratrice, vont essayer de faire la révolution dans leur monde respectif pour le faire évoluer.
Les Fourmis était le livre du contact, Le Jour des fourmis le livre de la confrontation. La Révolution des fourmis est le livre de la compréhension. Mais au-delà du thème des fourmis, c'est une révolution d'humains, une révolution non violente, une révolution faite de petites touches discrètes et d'idées nouvelles que nous propose Bernard Werber.

Posté par tousleslivres à 22:13 - - Permalien [#]
Tags :