17 août 2010

Quoi de neuf... Les collectifs

Il n'y a rien de neuf avec ce que je met aujourd'hui en avant avec ce livre collectif "L'empreinte Sanglante" ni même avec "Résonances" mais ils restent d'actualité et je voulais les mettre en avant :

L'Empreinte sanglante

95

L'Empreinte sanglante     de Cardetti, Chattam, Descosse, Giacometti, Giébel, Ravenne, Scalèse, Thilliez.
Ed. Fleuve noir - 288 pages - date de parution novembre 2009.

"L'empreinte sanglante d'un pied nu, la suivre le long d'une rue..." : cette phrase énigmatique a servi de catalyseur à l'imagination de huit grands noms de la génération thriller qui signent chez Fleuve noir un recueil de sept nouvelles inédites. L'accroche est extraite d'un projet avorté de l'Américain Nathaniel Hawthorne, auteur de la célèbre   Lettre écarlate   , publiée en 1850, adaptée au cinéma par Wim Wenders et, plus récemment, par Roland Joffé avec Demi Moore et Gary Oldman. Chaque auteur était invité à broder une histoire à partir de cette simple phrase.  

  Franck Thilliez, auteur de   L'Anneau de Moebius   en 2008 et de   Fractures   en 2009, nous raconte la genèse de ce travail : "Comme les recueils de nouvelles sont devenus choses rares, l'idée a germé de rassembler des auteurs qui ont des univers très différents, mais qui, pourtant, se ressemblent. On se connaît tous, plus ou moins, par un parcours commun dans l'édition, ou autre. Nous avons à peu près le même âge, entre 30 ans et 40 ans, nous nous lisons les uns les autres et nous nous apprécions." Franck Thilliez donc, mais aussi Raphaël Cardetti, Maxime Chattam, Olivier Descosse, Éric Giacometti, Jacques Ravenne, Karine Giébel et Laurent Scalèse sont de l'aventure, tous choisis par la maison-mère de leur éditeur, Univers poche. "C'est un moyen de montrer qu'aujourd'hui, en France, ce genre littéraire [le thriller] est bien actif et que des auteurs capables de rivaliser avec les Américains ou les   Nordistes   existent bel et bien", ajoute Thilliez.  

L'Empreinte sanglante   inspire à Maxime Chattam   Le Fracas de la viande froide   , genre de "saut dans la tête d'un tueur en série". Façon   Dexter   , série TV, son tueur est un inspecteur de police, adepte de la boucherie sur bâches plastiques pour meurtres parfaits. Olivier Descosse donne dans l'exotisme. Alice, l'héroïne de 35 ans de son   Raid   , participe à une course d'orientation sur une île déserte au large du Mexique. Remontant la piste d'une empreinte sanglante, elle découvre le cadavre mutilé de son ami Richard. Les inséparables coauteurs de thrillers franc-maçons, Giacometti et Ravenne, s'amusent à dynamiter le plan social de délocalisation de l'usine de chaussure Petit Pas, dont l'empreinte rouge est le fameux logo.  

  Thilliez avoue qu'il était "impatient de découvrir comment chacun avait traité ce thème", et, comme lui, on s'amuse de voir qu'un point de départ unique mène à des histoires bien différentes.  
 

Sources : Publié le 17/11/2009 - Le Point.fr

Site : www.laurent-scalese.com