24 février 2011

L'homme de Kaboul - Cédric Bannel

C_dric_Bannel Ce n'est pas du tout ce genre de roman que je lis d'habitude. Il est certain que je ne l'aurais certainement pas acheté, mais comme on m'a proposé de participer à ce concours. Ce n'est pas tant le thème de l'espionnage qui me dérange c'est plutôt les lieux et l'oppression qui règne dans ce pays qui m'horripile. La ségrégation des femmes, le pouvoir des hommes au nom de la religion... bon bref je m'éloigne du sujet.
J'ai trouvé que ce roman est très bien fait, le déroulement des enquêtes, les personnages, tout ce tien assez bien, certes, il y a beaucoup de personnages et même parfois ils jouent double jeu (il faut s'y retrouver), c'est le genre de livre à lire quand on a du temps, parfois j'ai eu du mal à me replonger dans l'histoire, il m'a fallu relire les derniers passages, ce n'est qu'un détail.
J'ai vraiment aimé le fait de pouvoir voir les deux cotés de l'intrigue. Les personnages sont attachants malgré que beaucoup d'innocents se font tuer. Un petit bémol, personnellement je trouve que la religion est bien trop présente surtout pour Oussama, flic intègre avec des idées limite occidentales qui prie trop souvent à mon gout.
Les rebondissements donnent un rythme fort à la lecture, à chaque chapitre on repart de plus belle malgré qu'on met presque la moitié de livre à chercher des gens qui vont mourir en si peut de temps (5 pages).
Voilà, dans l'ensemble, j'ai aimé. Je remercie Canalblog et les Éditions Robert Laffont qui m'ont envoyé cet exemplaire.

Pour aller plus loin : Un entretien avec l'auteur

4 ème de couv : Quand Oussama Kandar, chef de la brigade criminelle de Kaboul, ancien héros de guerre contre les Russes et les talibans, découvre le cadavre de Wali Wadi, il n’imagine pas déclencher l’une de ces séries de minuscules événements qui se terminent en raz de marée. D'après Oussama, l’homme qui gît au milieu de son magnifique salon, une balle dans la tête, ne peut en aucun cas s’être suicidé, comme l’affirme le ministre de la Sécurité. Profondément intègre, opposé à la corruption qui gangrène son pays, Oussama croit en la justice. Par fidélité à ses principes, il refuse de classer l’affaire. Au contraire, en compagnie de ses fidèles adjoints, il s’acharne à remonter les pistes, à exhumer les vérités travesties. Dès lors, il est l’homme à abattre. Une aide inespérée lui vient d’un étrange personnage, mollah Bakir, un taliban sorti d’Oxford sans doute plus dangereux qu’il n’en a l’air.
À l’autre bout du monde, en Suisse, le jeune Nick, analyste dans les services secrets, est lancé sur la piste d’un fugitif, dirigeant d’une entreprise très opaque aux ramifications internationales. L’homme s’est volatilisé avec un rapport secret qui paraît affoler plusieurs gouvernements. Quand il comprend que son organisation assassine des innocents dans sa quête désespérée pour retrouver le fugitif, Nick se révolte. Il découvre les sanglantes tentatives d’élimination dont a été victime, à Kaboul, un certain commissaire Oussama Kandar.
Oussama l’Afghan, Nick le Suisse et Bakir le mollah : ce trio improbable se retrouve dans les hautes montagnes d’Afghanistan, en des lieux sauvages contrôlés par des hommes qui tuent au nom de Dieu. Là se terre sans doute l’homme qui connaît la vérité. Là est caché le rapport recherché par tous. Mais choisiront-ils de révéler au monde ce qu’ils apprendront ? Ou accepteront-ils de se taire au nom d’intérêts supérieurs ?
Cette étonnante enquête policière a été plébiscitée par des grands éditeurs du monde entier qui en ont acquis les droits avant même sa sortie en France.

Posté par tousleslivres à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur L'homme de Kaboul - Cédric Bannel

Poster un commentaire