23 juin 2011

Delirium - Lauren Oliver

deliriumNote 8/10
Paru le 2 février 2011

Lena vit dans un monde dans lequel l'amour est une maladie très grave. Dans ce monde on se fait opérer à l'âge de 18 ans pour ne plus avoir cette maladie, cette opération s’appelle « la Procédure » . Après cette opération, ils deviennent « Invulnérable », hermétique à l'amour, vivant une vie sans émotions, sans désir. Mais à 3 mois avant son protocole, Léna va rencontrer l'Amour, Alex, lui c'est un  Invulnérable, mais l'est-il vraiment et d'où vient-il... Léna va complètement craquer pour ce garçon mystérieux et elle va désobéir et va prendre des risques. Elle va être aidée de sa meilleur amie Hana.
Parallèlement à tout ça, Léna va se poser des questions au sujet de ses parents et de leur mort, sur le fait qu'elle va passer son évaluation et qu'on  va lui proposer une liste de 4 garçons, elle va devoir en choisir un avec qui elle va se marier et avoir des enfants.

J'ai trouvé le début très long, la mise en place des personnages est très longue, trop longue à mon goût. Le livre démarre vraiment à la moitié bien passée. Ce monde sans amour est dans la même lignée que Uglies Scott Westerfeld . Dans Uglies l'opération est obligatoire pour être reconnue « Belle » et passer dans le monde des Pretties.
C'est un monde dans lequel la vie est très sombre, les gens regardent l'horizon sans vraiment regarder quelque chose ou quelqu'un. Un monde sans amour, sans désir, où on ne se touche pas, chacun vit à coté de l'autre... et dans lequel la vie est toute tracée d'avance.

Résumé : Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue… Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes…
« Ils prétendent qu’en guérissant de l’amour nous serons heureux et à l’abri du danger éternellement. Je les ai toujours crus. Jusqu’à maintenant. Maintenant, tout a changé. Maintenant, je préférerais être contaminée par l’amour ne serait-ce qu’une seconde plutôt que vivre un siècle étouffée par ce mensonge. »

Posté par tousleslivres à 18:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Delirium - Lauren Oliver

  • Ce livre a l'air original !

    Posté par bazardameloche, 17 juin 2012 à 21:40
Poster un commentaire