13 mai 2012

Carrie - Stephen King

carrie_kingebooks

Note 8/10
Année de la 1ème parution française : 1976

Très surprenant ce romande Stephen King puisque dès les premières pages on connaît la fin, il faut tout de même s’appeler Stephen King pour se permettre de faire ça !!!
Effectivement ce roman est assez spécial, il met en sur impression plusieurs visions de la même scène, on est habitué avec cet auteur, mais en même temps on découvre en directe toutes les pièces de ce puzzle qui met en avant des faits, des récits et des coupures de presses, rapports officiels, extraits d’essais scientifiques et télégrammes tout ça en jouant avec des flash-back assez saisissants qui nous dévoilent des moments clés de l’enfance de Carrie ou de sa mère. Le tout dans un roman qui va à 1000 à l'heure avec seulement 282 pages !!!
On en ressort avec le cœur qui bat à 3000 tours et comme une impression d'encore... car, je ne devrais pas le dire, mais la fin nous laisse à pense que rien n'est fini...


Il faut que j'en vienne à l'histoire de Carrie : Mai 1979, Chamberlain, Maine, Carrie White à 17 ans. Elle souffre le martyr par les mauvais traitements infligés par sa mère au nom des sacro-saints évangiles. De plus, Carrie fait l'objet humiliations constantes de la part de ses camarades du lycée.
Mais tout va changer dans sa vie et dans la vie de cette petite ville, quand cette dernière est invitée à participer au bal de fin d'année du lysée et qu'elle est élue reine de l'année.
Tout change, quand en arrière fond de bonheur, se prépare une humiliation supplémentaire que Carrie n'est pas prête à affronter. Cette invitation à ce bal n'est qu'une humiliation de plus, de trop...
Mais c'est sans savoir, quand s'en prenant encore une fois à Carrie, que cette dernière avait découvert qu'elle possédait des pouvoirs télékinésiques...


J'ai adoré ce petit roman, oui trop petit à mon goût, je reste sur ma faim !!!
J'ai adoré les superpositions de renseignements et de récits. Comme je le disais plus haut, c'est gonflé de dévoiler dès le début la fin de l'histoire, mais ça donne l'envie de lire la suite, je ne sais pas vous, mais moi ça ne m'a pas dérangé, bien au contraire, je trouve que ça donne envie de tout découvrir...


Après avoir, l'année passée lu "Dôme" et "Le Fléau", Carrie est une très bonne lecture qui fait suite à ce que j'avais déjà lu, juste dommage qu'il ne face que 282 pages...
Par contre le coté « horreur » ne m'a dérangé, quand on lu Patrick Senécal on est déjà aller loin... alors Carrie n'est pas pour moi vraiment un livre « Horreur », ou si non : horreur sympathique...

Résumé : A dix-sept ans, solitaire, timide et pas vraiment jolie, Carrie White vit un calvaire, victime du fanatisme religieux de sa mère et des moqueries incessantes de ses camarades de classe. Sans compter ce don, cet étrange pouvoir de déplacer les objets à distance, bien qu'elle le maîtrise encore avec difficulté...
Un jour, cependant, la chance paraît lui sourire. Tommy Ross, le seul garçon qui semble la comprendre et l'aimer, l'invite au bal de printemps de l'école. Une marque d'attention qu'elle n'aurait jamais espérée, et peut-être même le signe d'un renouveau ! Loin d'être la souillonne que tous fustigent, elle resplendit et se sent renaître à la vie. Mais c'est compter sans l'aigreur et la mesquinerie des autres élèves.
Cette invitation, trop belle pour être vraie, ne cache-t-elle pas un piège plus cruel encore que les autres ?

Lecture commune organisée par myrddin et avec : AymaStelphique – Benjamin59- -NanapommeNatali - Ellcrys

Posté par tousleslivres à 08:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Carrie - Stephen King

  • Coucou oui c'est sûr qu'à notre époque Carrie n'est plus vraiment un livre d'horreur mais l'ambiance fait vraiment frisonner et la mère de Carrie semble sortie de l'enfer.
    Un bal diabolique pour une cendrillon condamnée

    Posté par Natali, 13 mai 2012 à 10:15
  • Coucou, comme on se retrouve!!!Et oui on pardonne tout a Stephen!!!!!!En tous cas moi c'est mon auteur favori!!! Je suis ravie que tu l'ai aimé, et a force de lire du bien sur Dome je vais me decidé a ouvrir ses deux pavés (lecture prevue pour juin!!)

    Posté par stelphique, 13 mai 2012 à 10:48
  • Moi ça m'a suffi, je trouve que tout est dit et en effet, on est loin du film qui donne une vision beaucoup plus horrible. Ici, j'ai trouvé que c'était plus une critique des travers américains de l'époque.

    Posté par Ayma, 19 mai 2012 à 21:09
  • J'aime beaucoup SK, mais celui-ci n'est pas son meilleur (un peu trop court). Tu as déjà lu Shining ? En tous cas, ça m'a fait plaisir de le relire... et puis, ça me permet de découvrir ton blog !

    Posté par Malorie/Ellcrys, 21 mai 2012 à 15:12
  • C'était une relecture pour moi. J'ai bien aimé, même si c'est loin d'être mon préféré. Tu as lu Shining (le meilleur de SK, à mon avis) ?
    En tous cas, j'ai été ravie de relire ce roman et puis, ça me permet de découvrir ton blog !

    Posté par Malorie/Ellcrys, 21 mai 2012 à 15:14
Poster un commentaire