05 octobre 2014

N'éteins pas la lumière - Bernard Minier

N__teins_pas_la_lumi_reNote 10/10

Attention coup de cœur, Bernard Minier emporte son lecteur dans une enquête extraordinairement hallucinante qui laisse des traces et dès le livre refermé, laisse le goût de vouloir une suite !!!

Martin Servas est depuis 6 mois en maison de repos. Il fait une très grosse dépression après l'affaire qui l'avait beaucoup touché et où Marraine avait perdu la vie.

Le soir de Noël, alors qu'elle s’apprête à dîner chez les parents de son ami (qu'elle ne connaît pas) elle découvre une lettre très étrange dans a boite aux lettres. Christine est l’animatrice d'une émission de radio qui est diffusé entre 9h00 et 11h00. Elle a beaucoup de phobies : le sang, le noir, surtout le noir, l'obscurité (ça va avec sa phobie du noir), les aiguilles et les injections et surtout la douleur...

L'auteur, Bernard Minier, nous fait suivre parallèlement à Christine, une enquête vieille de une année, que Servaz va rouvrir officieusement parce qu’il est en longue maladie : le suicide d'une femme dans un grand hôtel de Toulouse. On avait suggéré à Servaz de s'y intéresser en lui envoyant une des clé magnétique de la chambre dans laquelle la femme avait mis fin à ses jours.

600 pages lues en 48 heures !!!
Bernard Minier plonge son lecteur dans un tourbillon digne d'un Franck Thilliez ou d'un Maxime Chattam.
Bernarde Miniser c'est "le cercle" en 2012 et "Glacé" en 2011 avec cet auteur, le lecteur se retrouve dans le froid et la neige et surtout dans la région de Toulouse, ce qui n'est pas à négliger, un auteur François qui écrit Français !!!
Deux livres qui j'ai dévorés dès leurs sorties. Je les ai beaucoup appréciées, mais ce dernier opus est exceptionnel. Je le disais plus haut, j'ai reconnu les trais de très grands auteurs de thriller. Bernard Minier signe ici un thriller psychologique avec tout ce qu'il faut : meurtre, enquête sans plusieurs sans, traîtrises, mensonges et vérités...

Servas n'a pas autant de place que dans les deux autres opus. Mais il arrive en temps voulu et donne une couleur supplémentaire à l’enquête.

En écrivant ces lignes, je repense à Robe de Marié de Pierre Lemaitre ce livre aussi associe harcèlement psychologique et retournement en tous genres. Cerise sur le gâteau : Bernard Minier, propose au lecteur sur la base d’entraînement spatiale Russe, j'apprécie beaucoup que l'auteur ait fait autant de recherche et sache emporté son lecteur et cette histoire jusqu'à ISS. Le retour sur Terre est rude, vérité et contre-vérité se mêlent à notre enquête...

Amateur de thriller très bien ficelé, ce livre est pour vous !!!

4ème de couv : « Tu l'as laissée mourir... » Christine Steinmeyer croyait que la missive trouvée le soir de Noël dans sa boîte aux lettres ne lui était pas destinée. Mais l'homme qui l'interpelle en direct à la radio, dans son émission, semble persuadé du contraire... Bientôt, les incidents se multiplient, comme si quelqu'un avait pris le contrôle de son existence. Tout ce qui faisait tenir Christine debout s'effondre. Avant que l'horreur fasse irruption. Martin Servaz, de son côté, a reçu par la poste la clé d'une chambre d hôtel. Une chambre où une artiste plasticienne s'est donné la mort un an plus tôt. Quelqu'un veut le voir reprendre du service... ce qu'il va faire, à l'insu de sa hiérarchie et de ses collègues. Et si nos proches n'étaient pas ce que nous croyons ? Et si dans l'obscurité certains secrets refusaient de mourir ? Non, n'éteignez pas la lumière, ou alors préparez-vous au pire...

Challenge ABC 2014-2015 Babelio
Lettre M - 4/26
ABC2014_2015

Posté par tousleslivres à 08:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur N'éteins pas la lumière - Bernard Minier

    Oh la la tu me l'as vendu en 2 minutes, je suis dans ma phase thriller il me le faut! Je n'ai jamais lu l'auteur encore.

    Posté par Joanna, 05 octobre 2014 à 14:30
  • J'ai adoré aussi ce roman. Je suis fan de Minier, y a rien à dire, du grand thriller!

    Posté par piplo, 26 février 2015 à 23:24
  • je m'attendais trop à un affrontement Hirtmann / Servaz, je n'ai pas été transportée comme toi

    Posté par totorosreviews, 11 juillet 2015 à 17:07
Poster un commentaire