19 avril 2014

Les insoumis - Alexandra Bracken

Les insoumis-T1Note 6/10

Dans un futur assez proche, certains adolescents sont victimes d'une maladie qu'on appelle la maladie d'Everhart, ainsi nommée à cause de Michael Everhart, la première victime connue.

Dans ce futur proche, l'économie c'est effondrée après l’attentat de Washington. Le gouvernement s'est disloqué et la situation c'est dégradée. Il ne peut plus rembourser la dette, fournir de l'argent aux états, verser les allocations et payer les fonctionnaires.
Les gens ont perdu leur emplois, les entreprises ont fait faillites, les gens ont perdu leur maison parce qu'ils ne pouvaient plus payer les mensualités. L'insécurité règne,  il n'y a plus de police puisqu'il n'y a plus d'argent pour les payer. Des bénévoles ou la Garde Nationale font le travail de la police.  


Je vous propose un description de cette maladie comme l'on reçu les parents :

  1. 1. Votre enfant est soudain triste et renfermé et/ou se désintéresse brusquement des activités qui lui plaisaient.
  2. 2. Il éprouve de grosses difficultés à se concentrer ou se consacre si intensément à certaines tâches qu'il pers la notion du temps et/ou se néglige et se désintéresse des autres.
  3. 3. Il est victime d’hallucinations, de vomissements, de maux de têtes chroniques, de pertes de mémoire et /ou d’évanouissements.
  4. 4. Il manifeste de violent accès de colère, des comportements à risque ou d'automutilation (brûlures, bleus et coupures).
  5. 5. Il présente des comportements ou des aptitudes inexplicables, dangereuses, ou bien s'en prends physiquement à vous ou aux autres.


SI VOUS CONSTATEZ L'UN DES SYMTOMES MENTIONNES CI-DESSUS, INSCRIVEZ VOTRE ENFANT SUR MIAA.GOV ET ATTENDEZ QUE L'ON VOUS INDIQUE DANS QUEL HOPITAL IL VOUS FAUDRA LE CONDUIRE.

Les enfants conduits par leurs parents ou dénoncés sont conduits dans les camps dans lesquels ils sont triés en 5 couleurs :
vert – bleu – jaune - -orange – rouge.
Une fois trié, un X de couleur est peint dans leur dos.

Les X verts et bleus ne sont pas entravés, par contre les jaunes, oranges et rouges le sont, fers aux poignets et aux chevilles. Une longue chaîne les lie entre eux.
Les oranges portent même un masque qui leurs cache le bas du visage comme une muselière pour chien car les oranges ont le don de donner des ordres ou d'introduire des pensées dans les esprits.

Notre héros est une héroïne, Ruby, ne domine pas très bien son don. Elle s'est échappée du camps et avec d'autres ados, ils sont à la recherche d'un endroit qui pourrait les accueillir « East River ».

Une histoire qui ressemble à tant d'autres, avec des enfants qui ont muté, qui ont de nouveaux pouvoirs, le Don et qui font peur au gouvernement. De ce fait, ces enfants sont, triés, enfermés, étiquetés par couleurs... Et puis, il y a l’échappée, la fuite, le regroupement et les trahisons et enfin la vérité.

Un livre qui colle tout à fait avec tout ce qu'il se fait actuellement en littérature pour ados à l'image de : Delirium - La sélection - La Déclaration – Promise et Le Dernier Jardin, entre autre.

J'ai aimé, mais j'ai ressenti comme un déjà vu quelque part. J'attendais un peu de nouveauté, surtout qu'ici l'auteur Alexandra Bracken, plante son histoire et son décors, maintenant, je vais d'atteler au Tome 2 reçus il y a peut...

4ème de couv : Dans un futur proche, les adolescents ont été décimés par un virus inconnu. Les survivants, dotés de pouvoirs psychiques incontrôlables, sont classés par couleurs en fonction du danger qu'ils représentent, et parqués dans des camps.
Ruby et quelques autres refusent cette fatalité et s'enfuient. Échapperont-ils à leurs poursuivants? Et surtout, parviendront-ils à maitriser leurs pouvoirs psi sans perdre leur âme?
Dans un monde à la dérive, leur liberté fait peur. Pourtant, l'avenir est entre leurs mains.

Très rapidment le Tome 2

Les insoumis-T2

Posté par tousleslivres à 15:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Les insoumis - Alexandra Bracken

  • Super livre 10/10

    Posté par Mcr, 28 octobre 2018 à 17:20
Poster un commentaire